Le Vice Premier Ministre

Excellence,

Elysée MUNEMBWE TAMUKUMWE

Qui est elle ?

Elysée MUNEMBWE TAMUKUMWE, actuellement Vice-Premier Ministre, Ministre du Plan de la République démocratique du Congo, traîne, derrière elle, un parcours riche aussi bien sur le plan professionnel, politique que sur celui d’affiliation et de participation aux associations socioprofessionnelles.

Fille de monsieur MUNEMBWE Kandolo Pierre et de Madame KULONDWA CHAKUPEWA Anastasie, Elysée MUNEMBWE est née dans le territoire de Walikale le 16 avril 1960 dans le groupement de Bakano au village d’Itebero situé dans le secteur de Bakano, dans la province du Nord-Kivu.

Educatrice de  formation, elle est détentrice d’une licence en Sciences de l’éducation, option administration et inspection scolaire obtenue en 1985 à l’Université  de Kisangani.

Occupations

Fonction d'Etat

Celle qui a été nommée Vice-Premier Ministre, Ministre du Plan par Ordonnance n°19/077 du 26 août 2019 portant nomination des vice-Premiers ministres, des ministres d’Etat, des ministres, des ministres délégués et des vice-ministres a, avant d’être élevée à ce poste, connu un parcours professiosionnel fort riche. Tout à tour, Elysée MUNEMBWE a participé à plusieurs conférences, atéliers et réunions de haut niveau ; a été enseignante débout à l’institut Lowa de Walikale puis au collège « Notre Dame du Congo » où elle sera aussi nommée Directrice des études. Elle a été Conseillère au ministère du Plan, Administratrice déléguée générale adjointe (ADGA) à la Société nationale d’Electricité, puis Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP). De 2011 à 2018, Elysée MUNEMBWE a été membre du bureau et Questeure de l’Assemblée Nationale. En mai 2019, elle a été élue Sénatrice pour le compte de la province du Nord-Kivu et, après les élections du 30 décembre 2018, elle a été élue Députée tant nationale que provinciale de la circonscription de Walikale.

Groupe Politique

Elysée MUNEMBWE a participé à plusieurs rendez-vous politiques après la deuxième guerre de la RDC. Au sein du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD/Goma), elle a œuvré en tant que Chef de Département de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel. Passée au Mouvement de libération du Congo (MLC/Gbadolite), elle y prestera comme Secrétaire nationale à l’Education. Elle a été cosignataire de l’Accord de Lusaka en Zambie puis vice-Présidente  de la composante MLC dans le giron de la Commission sociale et culturelle au Dialogue inter-congolais de Sun City, en Afrique du Sud. Elle sera, ensuite, membre du bureau politique du MLC et Présidente de la Fédération du Nord-Kivu, avant de devenir la vice-Présidente en charge du Genre et de l’Equité au sein de l’Alliance pour le renouveau (ARC). Elle sera, par la suite, Co-Présidente de l’ARC, Présidente nationale et membre fondateur du parti politique « Actions alternatives pour la Renaissance du Congo », (AARC) puis membre Co-fondateur du Regroupement politique « Action alternative pour le bien-être et le changement », (AAB).

 

Mouvement Associatif

Membre de l’Association des femmes chefs d’entreprises (ASSOFE), membre de l’Apostolat des dirigeants, entrepreneurs et cadres catholiques (ADC), membre du Réseau d’actions solidaires avec les femmes et enfants pour le développement ( RASFED), membre du Cadre de concertation des femmes congolaises (CAFCO) et membre du Réseau des femmes africaines ministre et parlementaire (REFAMP), voilà qui elle est sur le plan affiliation et participation dans les associations socioprofessionnelles.